hide

About

Leur nom évoque une bande de superhéros échappés d'un comics vintage pour venir au secours de la pop 2014. Pourtant, il s'agit bien de quatre garçons les pieds sur terre, musiciens avant tout, qui débutent l'année avec punch et enthousiasme grâce à leur premier EP « Things Went Down ».

Super Social Jeez n'est pas un nom inconnu pour qui s'intéresse de près à la nouvelle scène pop et hip hop française. Le groupe est né à Paris en 2011, à l'occasion d'un festival inter-universitaire. Après avoir envoyé quelques maquettes home-made, Sacha (guitare, chant), retenu, doit assurer une date au Point Ephémère. Il fait alors appel à ses acolytes de feu Kaponz & Spinoza pour donner vie à ses morceaux : Louis (basse, clavier) et Benjamin (guitare) auquels s'ajoutera Célio (batterie), rencontré quelques mois auparavant lors d'une jam session. Depuis, les quatre Parisiens ne se sont plus quittés et ont écumé nombre de scènes réputées de la capitale. Un an après avoir commencé à jouer ensemble ils sont déjà sélectionnés en finale de Paris Jeunes Talents.

Leur réputation, les Jeez se la sont d'abord forgée sur scène. Musiciens aguerris et fans de disco, leur concerts se terminent le plus souvent en dancefloors et sont l'occasion pour eux de donner le micro à leurs potes MC présents dans la salle. Le tout dans un grand bordel convivial… Après avoir fait monter sur scène à l'improviste beaucoup d'artistes de la scène rap parisienne (Deen Burbigo, Jazzy Bazz, Doum's…) puis backé Nekfeu et l'Entourage, ils sont finalement invités à jouer pour la première partie de 1995 au Palais Des Sports au printemps 2013. Un concert qui scellera définitivement leur alliance avec le rap français et fait office de manifeste : les Jeez touchent à tout et ne s'arrêteront pas aux frontières de la pop. Depuis vous avez pu les entendre sur deux morceaux en featuring avec le S-Crew, dont l'implacable "La Danse de l'Homme Saoûl", qui a tourné en radio tout l'été 2013.

Le groupe, attaché à son indépendance produit son premier clip et enregistre finalement son EP à l'automne 2013 sous son propre label, Jeez Records. Pour apporter une touche plus électro à leur mélange pop/funk, ils font appel à Stéphane « Alf » Briat, l'homme aux doigts d'or, qui a travaillé avec tout ce que la French Touch compte de pointures (Air, Etienne De Crecy, Phoenix...) et d'extravagances pop (La Femme, Fortune).
De Michael Jackson à Chromeo en passant par Gil Scott-Heron, Jamiroquai, Metronomy ou encore Fatoumata Diawara, leurs influences forment un mélange hétéroclite, hérité d'une vision panoramique et sans oeillères de la musique.

Déjà au travail sur la suite, Super Social Jeez promet du nouveau dès la fin 2014.

Super Social Jeez   Super Social Jeez, Paris, France

Follow
  • Things Went Down EP 4 tracks, 16.38 Super Social Jeez on February 06, 2014 17:27

    1. 1. Things Went Down ! 4.59 8847 plays
    2. 2. Jane 3.34 2367 plays
    3. 3. So Many 4.10 1711 plays
    4. 4. Mr Money Making 3.54 1425 plays

Share to WordPress.com

If you are using self-hosted WordPress, please use our standard embed code or install the plugin to use shortcodes.
Add a comment 0 comments at 0.00
    Click to enter a
    comment at
    0.00