Track artwork

42e rue // La comédienne, chanteuse et danseuse Ann Miller

France Musique on November 22, 2012 13:14

Play
0.00 / 59.45
Hide the comments

Stats for this track

This Week Total
Plays 37

Uploaded by

  • Report copyright infringement

    In 1 Set

    More tracks by France Musique

    Ambiance : la cité musicale de Saintes

    Chloé Parisot, violoniste et altiste au sein de l'Orchestre des Jeunes de l'Abbaye aux Dames

    Philippe Herreweghe : le Jeune Orchestre de l'Abbaye aux Dames

    ITW - Hugues Vinet, directeur scientifique de l’Ircam

    Balade dans l'art : Paris 1900 au Petit Palais

    View all

    Vedette locale de danse à l'âge de dix ans, Ann Miller débute à Hollywood à quinze ans. Elle fait ses preuves dans plusieurs comédies musicales, dont Miss Carrot et La Belle captive.

    Carrière au cinéma
    Passée sous contrat avec la RKO, Ann Miller multiplie les petits rôles dans de grandes productions : on la voit notamment dans Pension d'artistes (Gregory La Cava, 1937) au côté de Katharine Hepburn et de Ginger Rogers. Remarquée par la Columbia, la jeune actrice gagne ses premiers galons avec Vous ne l'emporterez pas avec vous (1938), de Frank Capra. Brune à l'enthousiasme débordant, elle décroche rapidement des rôles secondaires majeurs dans des comédies musicales de série B où elle fait montre d'un talent de danseuse de claquettes allié à une grande sensualité. Délurée dans Un jour à New York (Gene Kelly et Stanley Donen, 1949), elle est objet de désir dans Parade de printemps (Charles Walters, 1948) ou encore libertine dans Embrasse-moi chérie (George Sidney, 1953). Au milieu des années 1950, elle interrompt sa carrière au grand écran pour se consacrer à la scène.
    David Lynch rend hommage à son talent en lui offrant le rôle de Coco, logeuse et médium, dans le film Mulholland drive (2000).

    Ann Miller s'illustre sur scène dans Anything goes, Mame et Hello Dolly !. Elle crée la comédie musicale Sugar babies (1979). Elle est également l'auteur d'une autobiographie, Miller's high life (1972).

    Add a new comment

    You need to be logged in to post a comment. If you're already a member, please or sign up for a free account.

    Share to WordPress.com

    If you are using self-hosted WordPress, please use our standard embed code or install the plugin to use shortcodes.
    Add a comment 0 comments at 0.00
      Click to enter a
      comment at
      0.00