Track artwork

Deihubei - Latex tipex subutex - Tar-T Prod

(Double.D) dub on December 05, 2012 17:07

hiphop rap

Stats for this track

This Week Total
Plays 5 1335
Comments 8
Favoritings 10
Downloads 100

Uploaded by

  • Report copyright infringement

    More tracks by (Double.D) dub

    Gloria Victis _ Drosco _ CheeseMasta Prod (les copains s'amusent)

    16 Deihubei Refrains complaisants TarT Prod

    17 Deihubei Sur la route du retour Olenka Prod

    06 Deihubei Oh Marie CheeseMasta Prod

    07 Deihubei Un manteau rouge pour le grand bleu Symetrik Prod

    View all

    dub -Tipex, latex et subutex- (tart prod)

    chacun sa merde, chacun sa croix, la mienne est un crayon de bois
    aveuglé par nos conneries, on n'voit pas les rayons de joie
    que le soleil envoie parfois, tel un messie, pour libérer
    la frustration du quotidien qu'le stylo aide a digérer
    les yeux cernés par l'inaction.. la main nouée par l'humeur
    les hectares de privations font les premieres semences du tueur
    les lueurs d'optimisme permettent la migration d'la crispation
    j'ai l'mental séropositif et la plume pour seul sidaction
    la souffrance c'est l'césame, la passion c'est l'tarif
    étales caprices, cas tristes.. l'emotion sectarise
    les pannes lyricales m'amusent.. maintenant je ricane
    de voir ma muse se faire la malle en emportant les jerricanes
    les metaphores sont medicales, la vie une maladie chronique
    l'inspiration brule la feuille avec ou sans plaisir conique
    c'est comique mais j'pense souvent que la vie m'offre que des kleenex
    marre de sniffer du tipex.. ma plume est mon subutex

    apologie de la punchline car le punchtheme n'attire personne
    a part une pauvre bande de guignols qui pensent que l'rap se positionne
    c'est ironique et objectif, subjectivement j'vous aime beaucoup
    mais j'vous aimerais encore plus quand vous brulerez tous vos sous
    tu m'verras plus sous C.. tu m'verras pas sur scène
    si j'ai un fils, je veux l'élever mais surtout pas qu'il m'succède
    j'suis quel genre d'energumène ? un authentik enfant hiphop
    un futur doyen monoglotte ayant des bouchons d'cerumène
    un ancien prépubert qui stoppa deja l'rap y'a plus d'10 ans
    comprenant qu'la suffisance... c'est tout sauf suffisant
    combien d'tubes de lubrifiants m'a-t-on prescrit dans la sono
    bizarrement, c'est ceux qui ne prescrivent rien qui m'ont sodo
    Casey, Flynt, Virus, Arm.. Din Records, Swift Dega
    LZO, la Rumeur, Furax, le vrai Ben ou Arkana
    j'en passe et des piliers, j'termine par Rocé et le Klub
    le rap c'est aussi bien qu'avant, s'il te plait, fouines et fermes ta gueule
    tu fais ton deuil tous les ans.. du rap fréatique
    tout dans l'égo (nan l'public !) ah ouais c'est le point nevralgique
    alambiquée est la technique, mais je n'désire pas m'detester
    en decouvrant vos belles oreilles a l'ouverture d'mon porte monnaie
    sortez les, sortez les.. toutes ces poubelles déguisés
    cliquez, fuyez mais attendez les 5 secondes pour m'les briser
    nous sommes nés avant nos pères et nous détenons la vérité
    et nous exposons constament l'objective subjectivité
    la bourgeoisie nan nan nan, la rue et l'electro non plus
    le commercial n'est qu'un concept aux facettes maintes fois confondus
    putain.. continues d'kicker, un jour tu passeras un level
    le rap tu l'aimes ou tu l'quittes.. certains l'crèvent ou l'réveillent
    avec des freestyles, une sauce au sperme dans le bol du nombril
    ni dieu ni maitre nous disaient-ils.. comme si ils n'avaient pas compris
    nous n'refletons que le monde d'aujourd'hui a travers nos chansons
    du spectacle, un public, de la technique, des moutons
    loin est le temps de la platine, le saphir n'est que sur les bagues
    les bagues ne sont plus sur ses dents, comme un enfant qui perd son ame
    tous des fans de musiques... mais pas d'musiques textuelles
    j'me demande combien ont pu absorber le suicide social d'orel ?
    combien s'sont vus dans les clichés, sans pour autant changer d'gestuelle ?
    toutes nos paroles attendent aux douanes pour pouvoir passer tes oreilles
    et c'est bien la l'probleme.. dans la musique comme dans la vie
    combien de choses traversent l'esprit le temps d'une track et c'est fini ?
    ca t'pétrifie ? mais tu verras, pas plus que moi
    a m'demander si je fais preuve de vantardise ou d'mauvaise foi
    completement paumé dans un monde que j'comprenais pas, l'rap était
    un compagnon d'élévation.. qu'importe si ca pétait
    vois la bassesse de nos barêmes, la tristesse de l'evolution
    dans une alchimie litterale ou la plume est lourde comme le plomb
    le communisme de la culotte affecte le public et l'artiste
    tout est bon dans le cochon des confiseurs opportunistes
    et combien revent du fisc ? la société nous a modelé
    conditionné par le marché, la réussite et la fierté
    marketing anti-major, bizness de la pauvreté
    dans d'innombrables activités, on n'peut qu'enculer sans reculer
    moi meme je sonde un nombre incalculable de culs sur la planete
    que veux-tu, le chomage reste plus facile a toucher qu'la retraite
    j'arrete.. de faire l'artiste-auteur-autiste, aux nuits précaires
    et retourne dans l'medico-social scratcher des roues d'Invacare.

    8 Comments

    8 timed comments and 0 regular comments

    Add a new comment

    You need to be logged in to post a comment. If you're already a member, please or sign up for a free account.

    Share to WordPress.com

    If you are using self-hosted WordPress, please use our standard embed code or install the plugin to use shortcodes.
    Add a comment 0 comments at 0.00
      Click to enter a
      comment at
      0.00