hide

Need a gift for a gifted musician?

The SoundCloud Premium accounts also come as virtual gifts and it takes only two minutes to get one. Head over to our Gift page and check out the different Premium accounts starting at only €29 per year.

Gift page

Arturo Salcedo Arturo Salcedo, El ombligo del universo, Ciudad Satélite, Mexico

Follow
  • A Comment on Arturo Salcedo's
    Play
    Randy Vanwarmer - Call me
    on July 17, 2010 17:47

    Call me
    When your lonely
    Call me
    I will be free

    If you need love
    Or just a friend
    Call me for company

    Last time
    You were lonely
    You came straight to me

    I made you laugh
    I gave you my love
    I gave you sympathy

    Tried to tell myself
    I was more than just stuck on you
    When I finally pulled you through
    I'd have what you were looking for

    Now I tried to think
    Of what I said
    And what I have or haven`t done
    I know when you needed me
    I was there
    I was there

    So oh call me
    Oh Oh Oh call me
    Now you know if you need me
    I'll be there
    I'll be there
    So call me

    If you need love
    Or just a friend
    Call me for company
    Call me
    Oh Oh Oh call me
    Now you know if you need me
    I'll be there
    I'll be there

  • A Comment on Arturo Salcedo's
    Play
    14 Renan Luce - La Balade du Dimanche
    on February 14, 2010 18:13

    Aujourd'hui c'est dimanche, et comme tous les dimanches
    Le temps s'est arrêté, il hésite il se penche
    Entre l'écho d'hier, et les bribes de demain
    Le tac-tic de l'horloge, et c'est l'heure de plus rien

    Quand la tête s'embrume, ce sont les pieds qui pensent
    Ils veulent comme d'habitude, leur balade du dimanche
    Et qu'importe l'Ev'rest, dans cette activité
    Ce qui compte c'est le geste, et pas le déniv'lé

    Les K-ways sont en boule, et balancent sur les hanches
    De cette étrange foule de prom'neurs du dimanche
    Tout c'la donne un p'tit air "Roche de Solutré"
    Y a toujours devant nous un vieux qui traîne les pieds

    Les enfants font la guerre avec des branches cassées
    Dans les blockhaus qui naguère attendaient les Anglais
    On entend les appels de la famille Machin
    Qui a perdu dans l'affaire le petit Jean-Damien

    Sur les chemins de terre sont plantés des bancs pour
    Y déposer Grand-Mère, qu'on prendra au retour
    Et sans notre doyenne, la balade continue
    Sur une cadence moyenne légèrement au-dessus

    Il faut tout en marchant, protéger ses arrières
    Car les chiens et leur truffe ont l'âme aventurière
    On les sort de leurs niches pour tester des crois'ments
    Imagine un caniche et un berger allemand

    Plus loin les premiers signes, on approche de la fin
    L'odeur de la cuisine entre deux tranches de pain
    La bataille légendaire à coups de branches cassées
    S'est conclue par une trêve après une bonne râclée

    Au bout d'une falaise, la terre dépose les armes
    Et notre balade s'achève devant le royaume des vagues
    Entre l'écho d'hier, et les bribes de demain
    La chanson de la mer, et c'est l'heure d'être bien

Share to WordPress.com

If you are using self-hosted WordPress, please use our standard embed code or install the plugin to use shortcodes.
Add a comment 0 comments at 0.00
    Click to enter a
    comment at
    0.00